SÉBASTIEN MOITROT

Sébastien Moitrot a grandi et vécu à Paris. Il a suivi durant ses années lycée une formation de photographie à Paris avant de poursuivre ses études à l’école nationale supérieure des beaux-arts. Il a par ailleurs, étudié au Sydney College Of Arts, en Australie et continué à Genève sur une formation enseignante et de médiation culturelle à la HEAD de Genève.

Les valeurs de la photographie actuelle doivent beaucoup à la culture populaire et c’est dans ce sens que Sébastien Moitrot développe son travail de plasticien. Un travail qui touche directement à une pratique du photographique. Une pratique que Théophile Gautier décrit dans « Les Vacances du Lundi » où il découvre pour la première fois les Alpes et les photographies des frères Bissons, il renonce alors à sa capacité de peindre la montagne, par impossibilité, pour lui, à surpasser son émerveillement. De nos jours, la télévision participe du même effet : trop d’images tuent l’image. À partir de ce constat, Sebastien Moitrot tente d’emmener le spectateur sur les raisons d’une possible disparition de l’image. Une disparition qui se perd dans un océan de souvenirs numérisés sur des réseaux sociaux. Son ambition à travers son travail plastique est davantage orientée vers ce sentiment et vers un constat. S’il y a un bien un constat à formuler, Sebastien Moitrot dirait comme beaucoup, que la photographie de nos jours n’a jamais été aussi accessible que par le passé. N’était-ce pas la volonté de la défunte entreprise Kodak d’offrir au monde ce privilège ?

Nous y voilà, à travers ce dernier terrain exploré que sont les parcs de loisirs, il y a ce sentiment de nostalgie apparent. Devons-nous voir, derrière les murets et grillages, le vestige d’un fasteux passé ? De ce passé que de nombreux explorateurs ont tenté de nous montrer en recréant ces micros-mondes artificiels. Des lieux qui se sont transformés en un musée clos et où les spectateurs deviennent eux-mêmes explorateurs d’un monde qu’ils ne pourraient voir autrement. Alors, à cette posture contemplative mâtinée d’un brin de romantisme, nous regarderons par-dessus l’épaule de ces spectateurs en espérant que cet arrière-plan ne soit pas qu’un lointain souvenir.

lien: www.sebastien-moitrot.com

© by ARTUNG! | artung@artung.ch