ANNE ROCHAT & LOUIS SCHILD

Un des tout grand moment de ce nouvel épisode se déroule déjà à 20h, alors on se ressaisit, car il s’agit de ne pas arriver en retard.

Une pyramide d’acier qui se dresse dans le sous-voie, le micro et le macro ont eux-mêmes oubliés leur identité. L’individu qu’incarne Anne Rochat se dresse, volonté inarrêtable, dans cette scène galactique, alors que l’environnement voudrait l’enfermer dans son sein. Le corps magnétisé d’Anne Rochat se bat contre cette réalité qui s’accroche, Louis Schild en reprend les bruits, créant une bande son d’un combat acharné. La matière se déchire, le corps semble déglingué, mais l’esprit continue sa marche dans le noir.

© by ARTUNG! | artung@artung.ch